Enfers et fantômes d’Asie. Musée Branly

«  Cette exposition se lit comme un recueil d’histoires,

des histoires d’esprits errants de la forêt,

de femmes-chats vengeresses,

de revenants affamés, de vampires sauteurs. »


 

Des histoires qui, à travers le théâtre, la peinture, le cinéma ou les jeux vidéos, hantent depuis des siècles l’imaginaire asiatique.

 


 

Le fantôme peut apparaître à la suite d’une mort violente ou anormale,

d’une injustice non punie ou de rituelles funéraires non respectés.



Scènes de tortures ( en enfer)


Son activité favorite, la vengeance!

Il vient hanter les vivants et surtout

ceux qui ont causé sa mort.

 


Pour calmer les fantômes, il faut réparer la faute qui a provoqué leur mort. Il faut aussi entretenir le souvenir des ancêtres et les respecter.



 








 










La sculpture polychrome, musée d’Orsay

Au 19 ème siècle la sculpture polychrome

est considérée comme une menace esthétique sérieuse

qui aménerait à la «  fin de l’art ».

il y a deux techniques principales.

La polychromie « artificielle »

particulièrement le marbre peint.

mais aussi la cire peinte, le plâtre, l’ivoire,

le bois auxquels peuvent s’adjoindre

des ornements précieux.( or, perles, etc…)

et la polychromie « naturelle »,

qui est un assemblage de marbres de couleurs différentes

et parfois  de bronzes patinés,

 

 


 


 


À droite Balzac 


 


À gauche, «  le secret » acajou peint.1894.





La femme au singe.1908.


Brodeuse Tunisienne.


Laurent ll, de Médicis


Georges d’Épinay fils de l’artiste Prosper  d’Épinay.


Cire peinte.


Ste. Clotilde

Bernard  Palissy ( statue grandeur nature)




Le prix du tournoi. Cire peinte. Plus perles.



Le vieux laboureur et la république.


À droite , tête en cire peinte.


À gauche,St Roch



Le peintre au travail, et grand autel de Zeus,

détail au quart.




À gauche, les mensonges, à droite ( de Paul Gauguin)



Le conseil s’amuse, dit aussi singe et dauphin.1903


En dessous Narcisse.


Céramique ornementale.



En 1881 à l’exposition impressionniste, Edgar Degas présente la petite danseuse de quatorze ans,

d’un réalisme sans concessions,

les cheveux sont de crins, le jupon en tarlatane,

les chaussons sont recouverts de cire.

cette représentation frappe les contemporains.

à droite , «  la femme au singe »




Mon frère. Camille Claudel.


»Soyez mystérieuses » 1890 Paul Gauguin.


La poupée. De Hans Bellmer,imaginée par l’artiste en 1931.

bois, papier mâhé peint,cheveux naturels,chaussettes et souliers vernis.

Objet sulfureux et antinaturaliste devient dès sa révélation en France une icône érotique du Surréalisme.



 

 

 

Les âmes sauvages, musée d’Orsay

L’Estonie, la Lettonie étaient  au moyen âge sous l’influence Germanique.

La Lithuanie en revanche préférait une complicité avec la Pologne.

mais au 18 eme siècle l’empire Russe prit l’ascendant sur les trois pays alliés …

Bon etc….c’est long à expliquer et un peu compliqué .

Toujours est -il qu’une censure s’instaura vis à vis des intellectuels  et de l’église.

Les trois pays réagirent de manières différentes.

Certains se tournèrent vers les anciennes traditions, les contes, les légendes et la mythologie.


trois femmes au cimetière











« l’optimiste et le pessimiste »

franchement je ne sais pas trop lequel est l’un ou l’autre?


Paysages de Norvège














Nikolaï Trik, plutôt angoissé, mais suggérant que l’affliction et l’espoir sont mêlés ???

J’avoue que ce n’est pas évident à percevoir.

C’est une vaste exposition qui mérite la visite..


DIOR, encore….mais quand on aime…

Vous vous souvenez? Cette expo Dior,

qui a déplacé les foules!

 


J’ai craqué !! 2 visites …c’était trop beau.

Je pensais ne pas reprendre autant de photos 

mais comment résister ?

J’ai fait  des montages et aussi des galeries … mais même comme ça il y en a beaucoup…..courage

Si vous voulez en profiter au mieux

il faudra cliquer pour agrandir l’image.

Comme  d’habitude en somme.

Allez on y va….


 

 


Manifestation contre le New Look rue Lepic à Paris en 1947

 Les mentalités  évoluent..

pensons à la mini -jupe de 1968!!


 Croquis préparatoires.


Beaux mannequins phare de l’époque



La célèbre veste , à l’entrée , 750 heures de travail

entièrement faite à la main.




Dans les vitrines une collection de minis modèles,

environ 30 cm.





Tailles réelles cette fois. 





Les papiers découpés qui descendent du plafond

donnent l’illusion d’un feuillage foisonnant.

 





Si vous pouviez voir les broderies!!!

C’était à se pâmer d’admiration  



 



Cette galerie animée de projections vidéos est le clou de l’expo.

10 mn pour admirer la succession des scènes 




là aussi bluffant! Une succession de vitrines.

Tout est en miroir, on s’y perd .

C’est un palais que du noir et du rouge 



 








Bon il est temps d’arreter…

 

 

 

 

  

 

 

 

Pastels à Orsay


Voilà c’est avec ces bâtonnets de pigments

finement broyés et modelés à la main que des magiciens créent ces tableaux sublimes.

Evidemment rien à voir avec la contemplation en «  live »



Cette adorable fillette ouvre l’exposition.

Ce fut difficile de passer au tableau suivant.

Les détails sont absolument émouvants.

Les « pastels « sont vivants .





Bon des nus , c’est normal tous les peintres cèdent aux femme nues.



Les personnalités de l’époque veulent leur portrait



Cette dame je l’ai beaucoup appréciée.










Les fleurs c’est toujours joli et ça n’engage à rien.


Un peu de thèmes mythologiques



tant qu’on y est un petit feu d’artifice, à Venise en prime!


Effets de nuages , d’obscurité etc.. photos plutôt ratées,

il vous reste l’imagination 


oups!! Un homme nu.!très peu d’hommes nus.


Ah !!voilà un peu de calme familial.


Un petit coup de torchon! Je ne me suis jamais séchée en me tortillant ainsi? Mais aucun peintre ne me regardait !


Quelques paysages






C’était  ailleurs  ( petit palais) mais j’ai trouvé ces enfants appliqués  très mignons.