160 ans BHV

Amusez vous.

C’est « collector  » émouvant, le livre d’or à la sortie de l’exposition livre toutes sortes de témoignages de gens très émus par ce petit retour en arrière, tout en regrettant l’ambiance surannée du magasin populaire et bon marché.

En effet le BHV n’a plus rien de populaire et toutes les marques y sont représentées aux prix habituellement proposés dans les grandes enseignes, mais pour le bricolage c’est toujours le top, j’y passe mon temps avec plaisir . 

 

 


 


 



François -Xavier Ruel fondateur du BHV

en 1856 il ouvre avec sa femme un magasin au 54 rue  de Rivoli dans un immeuble encore en construction, où il loue à la quinzaine.

Puis il étend le magasin aux étages puis aux autres boutiques du Marais.

En 1912 sous la direction d’Auguste Roy il édifie la rotonde qui deviendra l’étendard du magasin qui continuera à s’étendre et se modernisera au fil de la croissance de l’entreprise.

Deux architectes Granon et Roger éclairent les espaces avec de nombreuses verrières,  typiques des grands magasins.

A la mort de François – xavier Ruel en 1900, l’entreprise emploie  800 personnes.



 



La magasin propose divers objets de bimbeloterie, quelques pièces de bonneterie, et toutes sortes de marchandises vendues bon marché.

Le magasin se fait rapidement une spécialité dans la quincaillerie et l’outillage, il propose tres tôt, tissus, confection, lingerie et toute la panoplie de service à la personne.

les artistes viennent se fournir en matériel.

par exemple Auguste Rodin.

ci dessous la facture d’un de ses achats.

Depuis 160 ans l’enseigne suit les évolutions de la mode,

de la silhouette de la garçonne pendant les « années folles » en passant par le bikini, et la mini jupe etc…

Les hommes ne sont pas oubliés avec les premiers articles de sportwear ou les accessoires nécessaires à la pratique de l’automobile .


 

Auguste Rodin


 

 


Marcel Duchamp




Facture de monsieur Brancusi.P1210403


Charlotte Perriand




Quelques images par ordre chronologique 

cliquez pour voir tout ça en plus grand.


 







 

 

Les bricoleurs sont à l’honneur !!


Les congés payés développent l’essor du camping

Bien entendu le BHV propose toutes sortes d’articles.







Quelques  différents véhicules de livraisons.





Véhicule de dépannage et de livraison en 1960


Le premier Escalator est installé en 1954.




P1210414


 



 

L’invitation pour l’exposition de 2010.


 



Dessin au feutre réalisé par Jean -Charles de Castelbajac

dans le cadre de l’exposition.

mai 2016.


Allez y …

La baie de Somme,11 août 2015 !!! oui oui c’est vrai.

————


L’un promène son siamois , l’autre son chien .

Ce genre de scènes m’enchantent.


La gare du Crotoy. 

Depart imminent pour la promenade en train .

—-

—–

—-


la machine est rechargée en eau avant de repartir dans l’autre sens grâce à une plateforme tournante.


Dans le jardin de l’hôtel quelques roulottes très bien agencées, servent aussi de chambres.


Il y a de très jolies maisons dans ce coin,

ici une pension de famille.

—-

—-

—-

—-


Tout le monde peut faire sa récolte dans la baie.

Il n’y a qu’à se baisser.

la baie de Somme1——-

En 1916 des travailleurs Chinois arrivent 

à Noyelles sur mer, ils sont logés dans des sortes de « réserves »

Assez mal considérés ils avaient l’interdiction de se mêler à la population.

Ils étaient affectés à des travaux pénibles, et dangereux comme le terrassement des tranchées, le ramassage des soldats morts sur là champ de bataille, le déminage des terrains reconquis, la blanchisserie, les services de santé auprès des malades particulièrement ceux atteints de la grippe Espagnole.

Cependant à la fin de la guerre certains restent, se marient et fondent une famille.

Ils sont donc enterrés dans ce cimetière.

——

 

—-

—-


Belle perspective!!!! des cabines de plage à perte de vue.

Ce jour là elles sont presque toutes fermées.

Le temps laisse à désirer.


LA BAIE DE SOMME EST DANGEREUSE

Pêche et promenade interdites 3heures 1/2 avant la pleine mer !

A la montée des flots la mer s’engouffre dans les chenaux et dépressions avec rapidité.

Les imprudents sont cernés par l’eau et emportés

par le flot !!😥

—-


Il faut dire qu’ils y a beaucoup d’interdictions. !

Club de voile miniature !


Animation nocturne.

Et diurne.


Si vous avez du temps et des jumelles, vous pouvez découvrir tous ces oiseaux bien protégés dans la réserve qui leur sert d’aire de repos.

—–

P1140028

—–


Pour les observer bien tranquillement et sans les déranger 

des cabanes aménagées sont disséminées un peu partout dans le parc.

Un maître de l’art est présent pour répondre aux questions.

—-

P1130985

—-

—–


Il y en a qui voient passer des cerfs, ici ce sont les crapauds.

—-

P1130989


Retour au village.

Au détour d’une rue, découverte d’un jardin merveilleux. L’herbarium.

——

——


« Le jardin est un endroit où il n’est pas nécessaire 

de mourir pour se trouver déjà  dans un monde meilleur « 


« Tu veux une heure de bonheur, enivre toi.

Une journée : promène toi dans une belle forêt .

Une année, marie toi.

Toute ta vie, fait toi jardinier. »

proverbe Chinois.

——


Cabaret  des oiseaux.


Histoire des muches.

Chaque village lassé par les dégâts provoqués par les invasions Espagnoles aux 13 éme, 14 éme siècles creusait des  muches pour se protéger  et se défendre.

Les salles creusées de part et d’autre d’un couloir unique dont les plus grandes faisaient 8 m2

( famille de 10 personnes) ne possédaient bien évidemment aucun confort.

Mais les habitants y restaient peu de temps contrairement à la cité souterraine de Naours au nord d’Amiens.

le curé de Naours en redécouvre l’entrée.au 19eme siècle.

Les galeries du réseau sont explorées et remises en état.

On y découvre des ossements , un petit trésor de pièces d’or, des étables, des puits, une église, un abattoir, etc…les cheminées d’aération sont reliées à un conduit unique dont la fumée ressortait par la cheminée d’une maison.

28 galeries, 130 pièces pour 650 personnes, 33 m sous terre, température constante de 9,5°. Cette mini ville ressert au moment de la premiere guerre mondiale (entre autre ).

 

La visite vaut vraiment la peine.

Le  muche de ce petit village de la Somme est plus modeste. Mais la visite organisée par une famille est fort sympathique.

Nous sommes accompagnės par le chat de la maison un peu bringuebalant.


La maison du petit musée.

—-


L’entrée de la  muche.


Le chat tordu.

—-

—-

Merci pour votre visite

Allez visiter la baie de Somme c’est très beau!!! 

Réponse à la question du jeu sur la céramique Coréenne

Une seule participation 😟 C’est assez peu

mais je lui donne la réponse avec joie

 

La céramique Coréenne

 

 

 

 

                                                    

 voici le jeu des vacances

question : Pouvez vous me dire en quelle matière sont ces vases? 

Vous pouvez répondre via les « commentaires  » du blog, ou par mail.

—–

Le Buncheong ( « céladon poudré » ) pièces de grès au corps gris

Ce type de céramique est propre à la Corée et se divise en deux groupes majeurs,

la porcelaine blanche et le céladon.

Les premiers modèles étaient ornés de motifs incrustés et tamponnés et étaient réservés à la cour.

Plus  tard les formes deviennent plus grossières, les dessins souvent humoristiques,

réalisés par des incisions ou sgraffito ou en brun de fer sous couverte.

Porcelaines très appréciées jusqu’à aujourd’hui.

Verseuse en forme de genou

——

—–

—–

——

—-

—–

—-

—-

Pot à pinceaux

—–

—–

—–

——

—–

—–

               Les décors bleus, et les dragons

 

—–

 

—– 

—–

—–

—–—–

—–

—–

Oreiller à décor de pivoines. céladon à motifs incrustés. Dynastie de Goryeo, 13 ème siècle.

———

Urnes funéraires à décor estampé. Fin du 8 ème siècle.

—–—–

—-

Quelques photos prises à partir de la vidéo qui explique la fabrication des pièces.

le tour, le décor, le premier feu, le glaçage, le deuxième feu, etc…

 

—–

—-—-

—–

 

 

J’attends vos suggestions pour la devinette.

 

Bénédictine, naissance à Fécamp

 

Voilà l’article promis sur la visite

du musée de la Bénédictine 

 

——

La très belle place en face du palais 

La très belle place en face du palais de monsieur Le grand

La célèbre bouteille.! 

——

          ——                                              

—–

              Alexandre Le grand le deuxième « découvreur «  de la Bénédictine        

       En 1864 il parvient à donner naissance à Bénédictine ,

                   ainsi nommée en hommage à son créateur .

          la même année il dessine une bouteille si originale

                  qu’elle inspirera de nombreux artistes.

               Devant le succès formidable de la liqueur,

                    Alexandre fonde en 1876

         une société anonyme à laquelle il donne en apport

                  quasiment tous ses biens.

——-

Une interprétation pour un service Russe.

——-

Il a fait construire un véritable palais gothique  en 1892,

incroyable de fantaisie pour accueillir ses 

collections d’œuvres religieuses 

et servir d’écrin à sa Bénédictine 

Pendant la première guerre mondiale il fût transformé en hôpital

auxiliaire pour soigner les soldats blessés 

Dom Bernardo Vincelli, moine bénédictin de l’abbaye de Fécamp, herboriste et alchimiste, aurait créé la recette d’un élixir unique en 1510.

 

——–

Alexandre Le Grand, négociant Fécampois, l’aurait redécouverte en 1863

parmi les objets légués à sa famille par un moine de l’abbaye,

obligé de fuir à la révolution.

Pendant un an, Alexandre Le Grand œuvre à recréer la liqueur à

l’aide de son alambic rudimentaire.

 ——

Salles d’étiquetage et d’embouteillage entre 1870 et1892.

etc…

 

—–

——

L’incendie de 1892.

Dans la nuit du 11 au 12 janvier les bâtiments

de Bénédictine sont dévorés par les flammes.

L’incendie est un acte criminel provoqué par deux individus

qui ont pénétré dans la menuiserie.

Toute la nuit les habitants cherchent à lutter contre l’incendie

aidés par du renfort venu du Havre.

iIl faut à tout prix éviter que les flammes atteignent la distillerie et les caves

ce qui provoquerait une explosion formidable.

En revanche la maison est entièrement détruite .

   ——

Une des salles actuelles d’exposition 

——-

Quelques affiches célèbres .

—–

Si vous avez envie d’essayer de concocter une formule

il y a 27 composants, plantes et épices où entrent l’angélique, l’hysope, le genièvre,

 la myrrhe, le safran, le genièvre,  la fleur de sapin, l’aloès, l’arnica, la mélisse, 

le thé, le thym, la coriandre, la girofle,  le citron, la vanille, le zeste d’orange, le miel,

 les baies rouges, la cannelle et la noix de muscade ; elle titre à 40 % d’alcool.


—-

les foudres.

 

 l’atelier de fabrication qui sert toujours n’emploie que 4  personnes pour faire fonctionner tout ça.

Ce n’est pas un travail à plein temps car il y a de longues périodes de macération

                                                         

 

            Quelques dessins caricaturaux

 

               La boutique très tentante.

mais avant l’on passe par un salon l’on vous offre un petit verre de Benedictine (évidemment ) 

que l’on déguste ensuite dans une magnifique serre  installés dans des chaises longues

——

——

Hummmmm !!! Même le matin.

Hummmmm !!! Même le matin.

Les bouteilles légèrement différentes dans leur design sont présentes dans le monde entier,

d’ailleurs la production de la Benedictine part pour 95/100 à l’exportation .

————-

Quelques bonnes recettes de cocktails .

agrandir!!!!! En cliquant 

—–

Toujours mes petits animaux chéris 

——
   Monsieur Alexandre Le Grand dans toute sa splendeur

——

Très sage conseil étant donné l’état des visiteurs

qui sortent.!

——

Un des effets de l’abus de boisson!!