Pâques à Bagatelle

Par un temps plutôt beau mais étonnamment froid, 4° j’ai capté ces silhouettes disséminées dans le parc.

Une vrai chasse, qui remplace celle aux oeufs.

25 statues de Robert Arnoux.

Un après midi crochet

Dans les ateliers d’art « Rrose Selavy », un lieu privilégié dans Paris non loin de Montmartre

au fond d’une entrée jardin, j’ai assisté avec quelques dames au cours de l’excellente Cécile Balladino .

Allez voir son blog  eclecticgipsyland@gmail.com il recèle des trésors.

Pendant ce temps il y avait un goûter d’anniversaire avec toute l’ambiance qui va avec .

Dans un autre atelier , celui là plus calfeutré peut être à cause des enfants qui rodaient

un enterrement de vie de jeune fille qui dessinaient un modèle vivant, masculin évidemment.

Donc beaucoup d’activités dans ces ateliers.

Voici un petit aperçu de ces bonnes heures, malheureusement les photo sont prises

à la va vite et fort floues, on fera mieux une autre fois.

Les monstres de mode, « ARRRGH »

 

ARRRGH!!! cri de surprise et d’angoisse!!

Ce qui va suivre l’illustre.

Exposition étrange au théâtre de la Gaité Lyrique .

C’est un très bel endroit situé entre la rue st Martin et le boulevard Sébastopol, face à un beau square.

Il se passe toujours quelque chose d’amusant à Paris.

Cette exposition expérimentale laisse libre cours à l’imagination des artistes textiles et designers.

Je me suis beaucoup amusée en découvrant toutes ces créatures extravagantes.

Il faut regarder tout ça avec des yeux d’enfant.

Si vous décidez de cliquer sur chaque photo prévoyez 5 mn.

 

Les nouvelles cloches de Notre Dame de Paris

Une visite s’imposait avant leur « envolée » dans les clochers.

Copiste au Louvre

Pour aller faire une copie au Louvre il faut aller voir la responsable des copistes, lui montrer un book de vos « oeuvres picturales »précédentes.

Ensuite lui indiquer le, ou les tableaux souhaités. Elle doit ensuite (si elle juge que vous avez une technique correcte)demander au conservateur

si il y a une possibilité,si l’emplacement est adapté, les trop petits espaces sont évités .

J’ai appris qu’une malheureuse copiste avait choqué et percé une toile avec son chevalet. C’est absolument stressant comme situation.

Ensuite on attend, quelquefois 2,3 mois.et puis un jour un coup de fil vous prévient d’une date de début de copie.

Il faut se rendre au Louvre avec une toile vierge ,ou légèrement préparée.

la taille doit être au moins ou au plus de 5/100 différente de l’original.

La responsable appose un tampon sur et au dos de la toile et vous accompagne dans la pièce des chevalets.

Vous avez votre propre chevalet pour une période de 3 mois. votre nom est inscrit dessus

On à le droit de prendre 2 tabourets.

Les produits , médium , essence etc,  doivent être dans des tout petits flacons.

Ensuite on roule le chevalet devant la toile et la grande aventure commence.

Les visiteurs au tout début passent sans ralentir leurs pas, mais quand vous constatez que les pas ralentissent

et qu’ils commencent à prendre des photos vous savez que vous êtes sur la bonne voie.

Quand vous jugez que votre tableau est terminé, que vous avez fait votre maximum, vous prévenez la responsable qui fixe un jour de sortie.

Elle vient alors vous chercher et vous traversez le Louvre avec un tableau sous le bras. C’est très amusant .

Voilà vous êtes dehors …