La petite robe noire

A la fondation Mona Bismarck

-

Sur le chemin, j’ai découvert des jardins communautaires

Voici le début de l’exposition


-

 

-

 

Comme d’habitude, cliquez sur les miniatures pour voir les photos en plein écran ! 

 

Quelques détails et gros plans

-

 

 

P1050172

 

 

Oscar de la Renta, tulle perlé

 

 

Oscar de la Renta

 

 

Ce n’est pas terminé, en sortant si vous voulez vous restaurer il y a un charmant endroit avec un jardin, « La cantine Russe »

au conservatoire de musique serge Rachmaninoff.

 

Le soir vous avez en prime un accompagnement musical

On y mange russe.

Comme j’étais tout près du « palais de Tokyo » j’ai jeté un coup d’oeil à l’exposition, »nouvelles vagues »

personnellement je considère que j’ai gaspillé mon temps. jugez par vous même.

Décidément  j’en reviens à mon premier coup de coeur, la petite robe noire.

Tom Ford, dentelle de chantilly, perles de jais, 2011

6 pensées à propos de “La petite robe noire

  1. Ces robes sont magnifiques, ça donne envie de sortir et de se faire belle! Mais je trouve la muséographie (c’est le terme non?) peu originale, je n’ai jamais vu d’expo de couture mais j’imagine qu’on peut créer plus d’ambiance, je crois me rappeler par exemple de vitrines de Noël féériques que tu avais photographiées à l’époque. Tu me diras ton avis.

  2. je ne suis pas surpris qu’une fourmi tout de noir vêtue, s’extasie sur d’aussi belles robes. oublions ce qui se veut de l’art et n’est que de la provocation pour « gogo »

  3. merci petite Fourmi – j’ai sous les yeux toutes ces robes que j’aurais ‘ visitées ‘ si j’avais été à Paris -elles sont toutes merveilleusement belles –
    J’ai toujours eu dans ma garde robe , la petite robe noire indispensable ! bien évidemment elle ne sortait pas des mains d’un grand couturier …….!
    Doublement merci , tu me fais rêver ! MF

  4. J’ai l’impression de la revoir une deuxième fois !
    Merci, tes photos sont magnifiques. Quelle beauté les couturiers arrivent à faire ressortir à partir du noir et heureusement que la Fourmi est là pour l’immortaliser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *