Tatoueurs tatoués

Au musée Branly une exposition m’a attirée.

Voici un petit résumé

Depuis les années 2000 le tatouage connaît un véritable engouement .

Un Français sur dix est tatoué.

Le tatouage est pratiqué depuis des millénaires tout autour du monde.

Les nouvelles technologies permettent une expression très artistique.

Il y a aujourd’hui de grands artistes tatoueurs.

P1090634

Entrons dans le musée.

P1090643

Allons tout de suite dans le vif du sujet

Allons tout de suite dans le vif du sujet

Projets de tatouages

P1090570

TIN -TIN

D’abord admiré pour sa griffe hyper réaliste, il est aussi reconnu pour son style néo-japonais.

Remarquer le visage de Bourvil.

———

 

 

Plat en porcelaine représentant Rusty Field, Pays-Bas 1996

Plat en porcelaine représentant Rusty Field, Pays-Bas 1996

 

 

Homme tatoué par Horiyasu

Homme tatoué par Horiyasu

Vêtement de scène niku-juban, Japon.

Lorsqu’ils jouent le rôle d’un personnage tatoué, les acteurs de théâtre

s’habillent d’un vêtement sur lequel sont reproduits les motifs de tatouage,

quand ils ne sont pas directement peints sur la peau.

Vêtement de scène, Japon. chanvre

Vêtement de scène, Japon. chanvre

Caisse de transport avec publicités.

 

 

 

 Une bannière publicitaire

Paravent, répertoire de tatoueur.Afrique du nord. Moyen-Orient, 19ème

 

Paravent répertoire de motifs.

Paravent, répertoire de tatoueur.Afrique du nord. Moyen-Orient, 19ème.

Paravent, répertoire de tatoueur.Afrique du nord. Moyen-Orient, 19ème.

 

 

 

 

Marins Canadiens 1966

Marins Canadiens 1966

 

 

Matériel, différentes époques et cultures.

Remarquer celui avec un Bic fabriqué en prison.

Matériel

Matériel

 

——–

Angelina Jolie en train de se faire tatouer en Thaïlande

Angelina Jolie en train de se faire tatouer en Thaïlande

Philippines 2012

Philippines 2012

Projet, Hawaii, 2013

Projet, Hawaii, 2013

 

tatouages représentant ds personnages de l'opéra de Pékin, xxième s

tatouages représentant ds personnages de l’opéra de Pékin, xxi ème siècle

 

 

 

L’histoire de l’affaire Dreyfus tatouée sur le dos d’un bagnard.

 

Dans les années 1920, des milliers de femme Arméniennes ayant réussi à fuir jusqu’en Syrie

le génocide de leur peuple furent maintenues en esclavage et contraintes à la prostitution.

Pour les identifier et prévenir toute évasion, les souteneurs leur tatouaient bras et visage.

Cette jeune femme, échappée d’une maison Turque, fût aidée dans sa fuite

par les travailleurs du YWCA (young women’s Christian Association) à Alep

 

De nos jours

 

Et toujours les belles façades végétales du mur extérieur en sortant du musée.

 

 

Merci pour votre visite et vos commentaires.

7 pensées à propos de “Tatoueurs tatoués

  1. La tatouée que je suis apprécie doublement ce reportage ;-).
    je suis fan de cet Art (car pour moi c’est un art) depuis ma plus tendre adolescence.
    Un tatouage cela se mérite donc on souffre un peu (surtout suivant les endroits). Pour moi c’est un acte perso et pas un effet de mode. C’est comme un bijou. et je ne suis pas prête a arrêter. (+ de 20 ans que j’aime faire des dessins sur ma peau 😉
    Bises

  2. Waouh !
    Certains sont impressionnants, comme « l’Homme » tatoué par Horiyasu…
    On dirait vraiment qu’il a enfilé un académique en Lycra…
    Impressionnant aussi ces séries de dos et de bras tatoués avec des scènes du théâtre chinois…
    Impressionnants…
    Fascinantes créations picturales…
    Mais je les préfère vraiment sur papier, toile ou autre supports.
    Je n’apprécie guère le côté « marquage » indélibile de la peau.
    Et ce marquage me fait penser aux bien tristes utilisations que certains hommes en ont fait, en marquant comme des bêtes leur prisonniers, il n’y a pas si longtemps.
    Peut-être est-ce là mon dégout du tatouage.
    Je ne me souviens plus du nom d’une artiste qui peint les corps, mais où l’éphémère fait partie de l’oeuvre…
    Beau, mais une fois la performance terminée, le corps reprend toute sa place.
    Cela n’enlève en rien que j’aime ou non la qualité du travail de ces artistes.
    Bien curieuse fourmi dont l’oeil et l’objectif nous surprend toujours.

  3. merci Jean Michel , tu as raison et j’adore lorsque on me met les pendules à l’heure !
    cet art est millénaire et nous n’avons rien inventé – cependant nos tatoueurs peuvent y trouver l’inspiration –
    J’ai trouvé extraordinaire la scène de l’affaire Dreyfus et tragique le tatouage des femmes esclaves –
    et bien d’autres encore …..
    Mais cela ne m’empèche toujours pas de penser qu’un corps n’a pas besoin de tatouages- à condition qu’il soit beau !- sinon le tatoueur peut cacher qq imperfections ?…….
    Bon tatouage à ceux qui en ont envie !
    Merci petite fourmi , ça fait du bien de pénétrer dans des domaines inconnus …….pour moi ! ! MF

  4. Tu as choisi un sujet très en vogue, mode d’expression artistique millénaire, a l’inverse de « Marcelle »
    pourquoi pas, il est certain que maintenant un joli tatouage ne choque plus personne par contre se tatouer le visage est un peu exagéré.

  5. les tatoueurs sont de véritables artistes et le  » matériel  » humain patient , courageux et confiant ! !
    Je me demande ce que cela apporte ……un corps nu et net c’est beau non ?……..
    Merci fourmi , tu nous fais découvrir tous les arts……et tous les genres ,
    Certains me laissent cependant un peu sans réaction ! ! MF

  6. Beau reportage ! Ca m’a toujours fait peur et, malgré les beaux projets de tatouages que tu nous présentes, je ne suis pas tentée…Bravo pour cette découverte insolite bien que le tatouage ait pris de l’ampleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *