La maison du Jardinage

Samedi, un cours pour apprendre à fabriquer

des abris pour les auxiliaires du jardin.

C’est dans le parc de Bercy juste à côté du musée du cinéma


LES JOIES DU JARDIN,

CONTEMPLER, CUEILLIR, RECOLTER, CONSERVER


Les abris sont fabriqués très simplement avec des matériaux naturels,

paille, morceaux de bois, carton etc..

Les auxiliaires sont ravis.

Coccinelle, Carabe doré, Chrysope, Guêpe parasite,

Abeilles solitaires (la pauvre), Forticule,

Syrphe, sorte de mouche

(qui se déguise et imite le comportement de la mouche ou l’abeille, très intelligente) etc….

Ils adorent tous les pucerons!!!!.

 


Les abris fabriqués par les enfants.


Nous fabriquons nos petits fagots:

l’une des extrémités du batonnet doit être trouée d’un côté et fermée de l’autre

ou bien tout est fermé et l’insecte s’occupe de trouer le morceau de bois.

l’insecte y dépose son oeuf


Astuces de jardinières




 


Voilà le fameux compost Keyhole

au centre le réceptacle où les lombrics s’occupent de tout, autour les plantations.

donc c’est extrêmement pratique.

On jardine et hop! directement dans le compost. 

Ensuite par capillarité toutes les bonnes substances sont distribuées dans la terre des plantations du pourtour

Je ne sais pas si j’ai bien expliqué.

Lisez le panneau!





à gauche un abri

 


Au retour….No comment

Flashs et vracs au Palais-Royal

Les colonnes font toujours la joie des touristes…


Les travaux durent depuis un bon moment, cela gâche un peu la perspective si belle de ce jardin.


La galerie Vivienne est en beauté, ça brille !!!



 


 

Les chaises font de la poésie.

On peut également s’y connecter, oui, oui,

 et écouter des poèmes .

On arrête pas le progrès 







 


 

Contemplation bienveillante.


La sieste c’est pas que pour les dames.


La petite maison sur le toit me fait craquer à chaque fois.


Les deux amies, bon je n’ai pas réussi à inverser les photos dans mon montage, cela aurait été plus logique .



Place Colette du réconfort 



Elles sont joyeuses ces nouvelles bicyclettes.

Sont-elles plus légères ?

Ça c’est à vous de tester.



Maria Callas

La Seine musicale






 


Naissance de Maria Anna Cecilia Sophia Kalogeropoulos à Manhattan,

où sa famille a émigré depuis la Grèce quelques mois auparavant.



Une petite boulotte, assez laide.

Sa mère décela très vite ses aptitudes vocales

et décida très tôt d’en faire une enfant prodige.


 



Quand je chante même si je parais tranquille,

je me tourmente de la peur insoutenable de ne pas réussir

à donner le meilleur de moi-même.

Les grandes scènes s’enchaînent.





En Juin 1947, Callas débarque à Naples et emménage à Vérone.

Elle rencontre son futur mari:

Giovanni Battista Meneghini, un  industriel passionné d’opéra. de 28 ans son aîné.


 


 





 

Une grande prestance aussi bien à la scène, qu’à la ville.






La métamorphose.

Maria Callas devient mince comme un fil.

Son modèle, Audrey Hepburn.



Beaucoup de bijoux…


Georges Prêtre parle une langue, la langue que je parle, c’est la musique.


Le 30 janvier 1968

« Aristo mon amour

Je sais que c’est là un maigre cadeau d’anniversaire mais je dois

te dire qu’après huit ans et demi et avec tout ce que nous avons traversé,

je suis heureuse de te le dire de tout mon coeur- je suis fière de toi.

Je t’aime corps et âme, et mon seul souhait est que tu ressentes la même chose.

Je me sens privilégiée d’avoir atteint le plus haut niveau d’une dure carrière

et je rends grâce à Dieu de t’avoir placé sur mon chemin,

toi qui a également traversé la tourmente

et conquis les hauteurs, et de nous avoir unis comme nous le sommes.

Essaie, oh je t’en prie, de nous garder ensemble à jamais car j’ai pour toujours besoin

de ton amour et de ton respect.

Je suis trop fière pour l’admettre mais sache que tu es mon souffle ,

mon esprit, mon orgueil et ma tendresse.

Si tu pouvais lire dans mon coeur ce que j’éprouve pour toi,

tu te sentirais l’homme le plus fort et le plus riche du monde.

Ce n’est pas une enfant qui t’écrit cette lettre.

C’est une femme fière, fatiguée et blessée qui t’offre les sentiments

les plus neufs et les plus jeunes qui aient existé un jour.

N’oublie jamais ça et reste toujours tendre comme

ces derniers jours car tu fais de moi la Reine du monde-mon amour-

j’ai besoin d’affection de tendresse.

Je suis à toi- fais de moi ce que tu voudras.

Ton âme Maria

 

 




 

J’ai souvent joué à l’opéra des héroïnes qui meurent par amour.

C’est quelque chose que je peux comprendre.

J’aurais fait pareil à leur place.


« Ce qui est pire que tout, c’est qu’il (Aristo) ne m’a rien dit du mariage.

Je pense qu’il me le devait après neuf ans

à côté de lui-que je n’ai pas à l’apprendre par les journaux. »

 


 

Maria ne chante ni ne joue plus la tragédie.Elle la vit.

Aristote l’amour de sa vie, l’a trahie/

Elle apprend à la télévision le mariage d’Onassis avec Jackie Kennedy, le 20 octobre 1968.

Le choc fût terrible et dévastateur.

Elle ne s’en remettra jamais.


Période cinématographique avec Pasolini.

Le film Médée fût un échec.



 


 

Elle décide  de transmettre ses connaissances du Bel Canto aux jeunes chanteurs.

 



Son regard devient d’une incroyable tristesse.


« Je suis à paris au calme et à ne rien faire.

Je n’ai même pas envie de chanter.

Je crois avoir assez chanté dans ma vie, ça suffit »

Son salon de l’avenue Georges Mandel dans le 16 ème.




 

Elle garde près d’elle ce petit tableau à l’huile de Cignaroli qui représente une madone.




Le verre au moyen-âge

Le verre dans toutes ses formes depuis la fin de l’antiquité

jusqu’au début de la Renaissance.

Pour commencer quelques belles terres vernissées aux reflets mordorés

( pas visibles sur les photos )

C’est au musée de Cluny jusqu’au 8 janvier





Pots à épices


 





Ensuite les vitraux :

le verre est découpé et peint à l’aide de « grisaille » pour les visages et les détails.

Le plomb est ensuite ajouté pour cerner et maintenir les motifs.


Fragments de vitraux





Les joueurs d’échecs. vitrail très rare relatant une scène de la vie quotidienne


Les verres si précieux.

C’est un bon conseil


L’homme au verre de vin






Cornes à boire


Remarquez les cornes à boire


Urinal , les médecins jugeaient ensuite en mirant les urines et pas que… de l’état du malade;

Le médecin mirant les urines


urinal


Très beau miroir de « sorcière «


Les lampions


La dame tient un lampion


Les lunettes

les premières lunettes




 

Les premières lunettes


L’orfevrerie: bijoux, objets de culte…

Outils d’orfèvre



Orfèvrerie. Remarquez les cabochons de verre sur le tissu broché


 

Le bracelet est un de ceux que j’aimerais porter . Si contemporain.


Plaques émaillées


Rose d’or 1330 environ
Et tête de martre provenant d’une « fourrure à puces »



Une grande beauté !!!


 

 

L’escamoteur

Remarquez le singe dans le panier



 

Escalier provisoire pour accéder à l’étage .le musée est en rénovation


Chiens fidèles de la tapisserie de la dame à la licorne


Retour de chasse. Le beau lièvre


Une donatrice..très grande beauté elle aussi .