Bazille au musée d’Orsay 1ère partie.

 

Œuvre anonyme .

Quelques artistes de l’atelier de Charles Gleyre.


 

autoportrait au faux col vers 1865-67

autoportrait au faux col vers 1865-67


Au printemps 1863, Monet emmène Bazille peindre sur le motif.

Au côté de Monet Bazille forme son oeil et sa main.


« Je suis allé passer huit jours au petit village de Chailly

près de la forêt de Fontainebleau. J’étais avec mon ami Monet, du Havre,

qui est assez fort en paysages, il m’a donné des conseils qui m’ont beaucoup aidé. »

Bazille, lettre à sa mère

22 avril 1863.


Route de st Siméon.  Claude Monet


Rue de village.     Bazille


Ste Adresse.   Bazille

 


Ste Adresse    Monet

L’été 1865 Bazille promet à Monet de venir poser pour son grand déjeuner sur l’herbe.

Mais Monet se blesse à la jambe. Bazille en profite pour peindre

 son ami condamné à la convalescence

dans son lit de l’auberge du « lion d’or » à Chailly.



 Pierre – Auguste Renoir peint par Bazille 

quand les modèles et manquent les deux amis se peignent mutuellement.



Bazille et Camille, étude pour le déjeuner sur l’herbe ..Claude Monet



Lise cousant.  Pierre Auguste Renoir.


—–

 La nature morte ne serait-elle

qu’un genre pour artiste sans le sou?

Ce genre connait cependant une vogue sous le second Empire.

 

1ère apparition au salon de 1866 avec les poissons.

1ère apparition de Bazille au salon de 1866 avec les poissons.  


Les amis se réunissent souvent pour peindre sur le même motif.

Sisley, Renoir, Bazille.


 

Nature morte au héron. Bazille

Nature morte au héron.
Bazille

Le héron aux ailes déployées. Sisley

Le héron aux ailes déployées. Sisley      


Séjour à Aigues-Mortes


La famille au grand complet.

On reconnaît Bazille derrière à gauche caché

derrière le monsieur en chapeau haut de forme.


 



Une très belle série de peintures de fleurs dans cette exposition.

La peinture de fleurs connaît un grand renouveau sous le Second Empire.

Courbet, Manet, Fantin-Latour, Monet, Renoir

s’adonnent avec plaisir à ce genre commercial et bourgeois.





La bouquetière. Otto Scholderer.


Pensées.   Henri-Fantin  Latour 




Pivoines.   Édouard Manet


« Je suis absolument seul à la campagne. Mes cousines et mon frère sont aux eaux,

mon père et ma mère habitent la ville.

Cette solitude me plait infiniment; elle me fait beaucoup travailler, et beaucoup lire.

J’ai fini à peu près un grand paysage, une étude de jeune homme nu, Ruth et Booz sont à moitié en chemin….. »

Bazille, lettre à Edmond  Maître

2 août 1870.



MAIS
Le jeune homme est envoyé au combat avec son régiment, à Besançon 

puis près  d’Orleans, à Beaune-la-Rolande.

Il y trouve la mort lors de son premier assaut

le 28 novembre. Il avait 29 ans.

Au même moment, Renoir est appelé dans un régiment de chasseurs,

Monet s’enfuit à Londres, Cézanne se cache à l’Estaque.

Plus tard, Degas et Manet s’engagent à Paris dans la garde nationale.


Son uniforme de zouave. 

Pour la suite cliquez ici

 

4 pensées à propos de “Bazille au musée d’Orsay 1ère partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *