Kimono, exposition au musée Guimet


Pas de bla-bla lu et vite oublié.

Allez y ou documentez vous si cela vous intéresse vraiment;


 

Broderies et appliqués qui illustrent le magasin du « tailleur »



Beaucoup de motifs sont brodés, appliqués ou collés pour les parties en métal

Ils se complexifient de plus en plus avec le temps et le statut social.


Un portant spécialement adapté pour entreposer les kimonos sélectionnés pour la journée






 


 




Les objets du trousseau sont en laque noire dorée.

Certains sont ornés des emblèmes de la famille.

Le coffre à droite servait à enfermer les vêtements

et à les imprégner de vapeurs d’encens pour les parfumer.




Les épingles à cheveux.


Les peignes, (kushi) de laque poudrée d’or ou d’argent d’ivoire ou d’écaille.


La ceinture large et rigide : Obi



Tous les grands noms de la mode y sont représentés. Japonais et Français.




Jean-Paul Gautier






Yves Saint Laurent


 







Nous terminons par la mariée de Franck Sorbier

4 pensées à propos de “Kimono, exposition au musée Guimet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *