Deux jours d’automne à Paris


L’exposition Gauguin est sublime .

 


Derniers feux pour Bagatelle..

L’automne est là et les parterres se vident.

Mais il y a encore quelques belles vues et couleurs…


 


 

 


 


 

 



 

 


Les paons sont fort gourmands et arrivent au pas de course quand je secoue ma boîte à graines.

Ils picorent plus ou moins délicatement selon leur tempérament.

Il y a aussi les timides qui n’osent pas s’approcher et eux n’auront rien.

Tant pis pour eux.

 


 

 


 

 



Les jardins des Tuileries exposent des créations contemporaines.


 

 




 

 


 

 

 


Le soir tombait, la luminosité diminue sérieusement

avec le changement d’heure.

Vous voyez un banc de conversations en bronze.

 


Des miroirs en enfilade, les gens sont ravis de se mirer et de se photographier plus ou moins déformés.



 

 



 

 



C’est beau Paris, non ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Végétaliser Paris

La réunion va commencer.

Il fallait arriver tôt pour avoir la chance de pouvoir s’asseoir.

 


Ça y est ils sont tous là, il y a du monde debout.


Les beaux navets..plantés par une parisiennne -jardinière

Combien de temps,sont-ils restés en place?

Ça c’est une autre histoire 


Cette fois c’est monsieur Le Parisien jardinier qui parle :

« Mon petit jardin réalisé uniquement avec des matériaux ramassés à Paris dans la rue: palettes, tuyaux de poêles en tôle rouillés, gaines électriques..

pour les plantes :

campanules blanches et bleues, Carex, sédum et bleuets.

Ma boulangère  a insisté pour placer l’hortensia rose dans le coin! »

#fleurdanslarue#fun

❤️ Prix de coup de cœur.

je suis avenue de saint Ouen


Chacun vient parler de son expérience on peut ainsi glâner c’est cas de le dire,

des bonnes idées et des infos pratiques .


Les pesticides :

toxiques …

Et inutiles.

Les jardiniers de l’espace public s’engagent à ne pas recourir aux pesticides,

aux engrais minéraux et aux produits phytosanitaires chimiques.

C’est une question de respect de l’environnement et de la santé…


Les larves de coccinelles sont des auxiliaires vivant qui aident le jardinier en régulant les populations de ravageurs ou en pollinisant les fleurs et les légumes.

L’application doit se faire au pinceau, le matin ou le soir quand  il fait plus frais.

 Il faut répartir les larves ( 3 à 5 par plante) en fonction du nombre de pucerons, de manière dispersée , sur plusieurs pieds de plantes afin d’eviter qu’elles  ne s’entre-dévorent


Mais attention il faut choisir la coccinelle à deux points !!!

la larve consomme 10 à 60 pucerons. Il faut donc avoir beaucoup de pucerons sinon les larves risquent de mourir de faim

. Pauvres choupettes!


Il y a aussi le syrphe

qui ressemble à une guêpe mais est de la famille des mouches.

il est rayé de jaune et noir, c’est très élégant.

jugez par vous même 

Son vol peut être stationnaire et changer brutalement de direction.

il est inoffensif n’ayez pas peur!!!

En  plus il a deux ailes alors que la guêpe en a quatre.

Mais il n’ a pas la taille de guêpe,  le pauvre!..


Et la chrysope 


Alors vous pouvez pour résumer:

Végétaliser les trottoirs, les façades, les murets, les pieds d’arbres etc…

Utiliser toutes sortes de contenants capables de résister 

aux vents forts et ne pas avoir de partie saillante qui risque 

d’être dangereuse…. le bon sens….

vous pouvez aussi végétaliser vos fenêtres, vos balcons, etc….


Si vous voulez enrichir votre sol sans polluer

Pensez  au compost, au marc de café,corne torréfiée,algues, engrais verts… purin d’ortie..


N’oublions pas la faune

En plantant des fleurs mellifères les insectes seront attirés et pourront se nourrir et se reproduire. 

Achillée, millefeuille, pâquerette,coquelicot, muscardine, géranium etc…..


La terre jamais toute nue

Pour éviter l’évaporation de l’eau ou isoler la terre du froid ou des grandes chaleurs,

recouvrez la de matières organiques: 

une couche de 5 cm environ de feuilles mortes, d’herbe sèche, de paillettes d’écorce, de fleurs fanées  et cela contribue aussi à fertiliser votre sol.



Biner pour économiser l’eau.

Un binage vaut deux arrosages comme chacun le sait !

Mon jardin :

 

DIOR aux « Arts décoratifs »

 


 


 








Les grands noms.



Beaucoup de vitrines avec des robes miniatures (20 cm )


Une miniature en gros plan.






Les parfums célèbres.


Toujours les miniatures 


 

 




Impossible de vous montrer les modèles un par un.

 

 




Une scénographie lumineuse exceptionnelle.



Le plafond est entièrement recouvert de guirlandes de fleurs en papier, ça plus l’éclairage changeant c’est féerique.

 


 



 

Une pluie d’étoiles tombe sur vous.





 





 




 



 



 


 







 





 


À la fin de l’exposition deux artisans couturiers confectionnent

«  en direct »  LA fameuse veste .

On peut poser toutes les questions que l’on souhaite

 



Les toiles avant confection du modèle




 

 

 

Tréport : les jolis noms des maisons

 

C’est un amusement sans limite de repérer toutes ces plaques

désuètes et si joliment expressives.

 


 

 


 


 



 



 


 



 

 


 


 


 


 


 


 




 


 

 


Il