Eco-musée, Sevrier lac d’Annecy.

———

Toutes les vitrines de ce petit musée regorgent d’informations et de trésors du temps passé.

L’artisanat populaire est représenté dans toute son excellence..


 

———

Avec du vieux, réussir à faire du neuf !

le linge finit par s’user.

Les paysannes excellent dans l’art du recyclage.

on taille dans les vêtements des adultes ceux des enfants, un vieux châle devient un tablier ou une couverture de livre, une poupée….etc….


Le soir à la veillée les mains ne restent pas inactives.


Avec 2 aiguilles, le tricot.    Avec 1, la broderie.

Les bébés pendant ce temps,

sont bien sanglés et suspendus au clou!!




Une loupe



Le costume est une richesse: il faut:

6 kg de beurre pour une paire de gants,…


 


 

 


Beaucoup de chemises dans le trousseau.

On lave deux fois par an.

 





 

Les dames sont élégantes, elles ont des coiffes précieuses

ainsi que des bijoux transmis de génération en génération.


Pour apporter tout ça il faut des colporteurs.



Les enfants pauvres sont envoyés en ville, presque vendus,

pour aller ramoner les cheminées .

Leurs conditions de vie sont extrêmement dures et

beaucoup n’y  survivent pas.

ils peuvent tomber, rester coincés dans les conduits….

les journées sont de 14 à 15 heures ,

ils sont mal nourris et maltraités par leur maître.




Du côté masculin, les bretelles,

les noeuds de cravates, les bérets des chasseurs alpins.

 


 




Animation au musée.

Monsieur Guimet

 

 

1836: Naissance à Lyon

1860: Succède à son père à la tête de l’usine

de Fleurieu-sur-Saône qui fabrique du bleu outremer artificiel dit « bleuGuimet »




étiquettes de paquets de « bleu » expédié dans le monde entier



Les grands voyages.

Emile Guimet au texte et Félix Régamey au pinceau.



Vues stéréoscopiques de monuments d’Egypte fin du 19 ème

sur plaques de verre

et carnet de voyage d’Emile Guimet




Parcourir l’Amérique en 1876, c’est passer du Nouveau monde

avec ses promesses de développement économiques

aux paysages les plus sauvages où la « civilisation »

ne pénètre que par à-coups.

 



Émile Guimet et F Régamey arrivent au japon en août 1876 

Ils sont fascinés par le pays et déroutés par la vie quotidienne.

—–

Palanquin laque noire à décor d’or, soie brochée de cuivre doré.


Pont sacré et pont banal à Nikko


Entrée du temple de Kyomizu à Kyoto


Boutique de tir à l’arc dans les jardins sacrés

du temple d’Asakusa à Tokyo


Détail.


Tonsure des séminaristes à Kyoto


Détail


Emile Guimet allongé par terre note les explications du traducteur,


Discussion entre un prêtre shintoïste et un prêtre de la secte Tendaï



Prédications et offrandes au temple de Temmangu à Kyoto


Détail



Sacrifice à la déesse de la terre à Hong-Kong


Détail


LA CHINE

Arrivés à ShanghaÏ en 1876 E Guimet et F Régamey sont déçus. 

Ils explorent peu le pays miné par les guerres et les révoltes.

Le pays leur apparaît pauvre, sale et sombre.

Ils visitent des temples, des mosquées et assistent

à des cérémonies religieuses ou civiles.

———

Chez les musulmans Chinois


—–

Canton: le cheval du dieu des arcs et des flèches.(cheval au fond)


Bonzes dans un réfectoire: Canton


 Détail


L’INDE

Le Bouddha malade


Arbre du Bouddha

arbre du Bouddha



Temple de la dent à Kandy


Bonzes de Colombo



Vue générale des bâtiments du Trocadéro

dont la partie centrale fût détruite en 1930 

pour pour laisser la place à l’actuelle esplanade


Les Collections d’Emile Guimet.

Porcelaines, statues, etc..



Extraordinaire Mandala en 3D

rien que pour le voir la visite vaut le détour.

 



 






 



 

Merci pour votre visite.

 

Musée de l’orangerie. DADA. Petit aperçu

La découverte et la fréquentation d’œuvres

issues de cultures considérées comme «  barbares »

ou « archaïques « par l’Occident constituent

une voie nouvelle et une alternative aux conventions

académiques pour de nombreux artistes et intellectuels.


 


Les arts dits «  nègres » passent dans le domaine artistique.




Picasso.


Paul Guillaume grand collectionneur des arts premiers.

.et vue de son appartement 


tapisserie aux points à gauche, dessin préparatoire à droite.



tapisserie et tapis .











 





Exposition CESAR



Un sculpteur majeur à travers un demi-siècle de créations.

Troquant les outils traditionnels du sculpteur pour le chalumeau.

les fers soudés sont composés à partir de déchets métalliques

récupérés chez les ferrailleurs.



Ce scorpion est composé d’un  tuyau plié et d’essuis -glace


Ensuite il se sert d’une presse hydraulique

pour compresser et écraser divers objets












Viennent ensuite les empreintes,

agrandissements de son pouce ou d’un sein.







Les expansions sont en mousse de polyuréthane à laquelle

on adjoint un produit dont j’ai oublié le nom.

Le mélange se met à gonfler et il faut le répandre

très rapidement car en quelques minutes il durcit.

 ensuite il ponce et laque ces expansions.








Le plexiglas enveloppe des objets du quotidien à jamais rendus inaccessibles





Compression de cagettes, de cartons,de chiffons.

évidemment il faut y adjoindre de la colle

sinon cela ne fonctionne pas, c’est logique.





Ces voitures ont participé à des courses et ont trouvé ici une éternité

pour le plus grand bonheur de leur propriétaire.









En gros plan ce sont de véritables tableaux abstraits.







Ces voitures Italiennes ont été compressées neuves et

ensuite peintes avec les couleurs vives de la gamme du moment.

Les formes sont plus douces et la carrosserie est moins accidentée.

On dirait du tissu, oui, oui…cela donne un aspect de légéreté.



Comme toujours les gens m’amusent






La Seine en crue