Eco-musée, Sevrier lac d’Annecy.

———

Toutes les vitrines de ce petit musée regorgent d’informations et de trésors du temps passé.

L’artisanat populaire est représenté dans toute son excellence..


 

———

Avec du vieux, réussir à faire du neuf !

le linge finit par s’user.

Les paysannes excellent dans l’art du recyclage.

on taille dans les vêtements des adultes ceux des enfants, un vieux châle devient un tablier ou une couverture de livre, une poupée….etc….


Le soir à la veillée les mains ne restent pas inactives.


Avec 2 aiguilles, le tricot.    Avec 1, la broderie.

Les bébés pendant ce temps,

sont bien sanglés et suspendus au clou!!




Une loupe



Le costume est une richesse: il faut:

6 kg de beurre pour une paire de gants,…


 


 

 


Beaucoup de chemises dans le trousseau.

On lave deux fois par an.

 





 

Les dames sont élégantes, elles ont des coiffes précieuses

ainsi que des bijoux transmis de génération en génération.


Pour apporter tout ça il faut des colporteurs.



Les enfants pauvres sont envoyés en ville, presque vendus,

pour aller ramoner les cheminées .

Leurs conditions de vie sont extrêmement dures et

beaucoup n’y  survivent pas.

ils peuvent tomber, rester coincés dans les conduits….

les journées sont de 14 à 15 heures ,

ils sont mal nourris et maltraités par leur maître.




Du côté masculin, les bretelles,

les noeuds de cravates, les bérets des chasseurs alpins.

 


 




Animation au musée.

5 pensées à propos de “Eco-musée, Sevrier lac d’Annecy.

  1. Ces photos montrent de façon très intéressante, le grand savoir-faire de ces femmes brodeuses ou tricoteuses. La magnule pour bébé ne donne pas envie de revivre ces années où les bébés étaient sanglés et suspendus… beau reportage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *